MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Site National du MJCF

Site National du MJCF

Liberté pour Khalida Jarrar - Député Palestinienne détenue illégalement par Israël.

 
 

le 07 avril 2015

 
 

   Jeudi dernier, le 2 avril, en pleine nuit, la députée palestinienne Khalida Jarrar représentante du FPLP a été arrêtée par des soldats israéliens. Sous prétexte de suspicion d'appel à la haine contre Israël et parce qu'elle avait refusé de se plier à une injonction l'obligeant à quitter Ramallah elle est condamnée à l’enfermement administratif pendant 6 mois. Les jeunes communistes de France l'ont rencontré en 2013 lors d'un voyage de solidarité où elle avait exprimé la nécessité de ne pas dissocier le combat pour la reconnaissance de l'Etat palestinien de celui des droits des travailleurs.  Progressiste, elle est au cœur de la lutte pour faire connaître la problématique des prisonniers politiques palestiniens et milite pour les droits des femmes palestiniennes.

   Si le FPLP, Front Populaire de Libération de la Palestine, est une organisation considérée comme illégale par le gouvernement israélien, que dire de ceux qui annexent et colonisent un territoire, déplaçant les populations en détruisant leurs maisons  tout en passant outre le droit international et les résolutions de l’ONU. Le gouvernement israélien via son armée,  mène une guerre psychologique d'envergure sans s'intéresser aux conséquences sur la vie d'un enfant lorsqu’il  doit passer par un check point pour aller à l'école, sur la vie de familles interdites de se déplacer, et tant d'autres absurdités blessantes. Notre ami et camarade Salah Hamouri, après avoir passé 7 ans en prison, connait aujourd’hui une assignation à Jérusalem Est, lui empêchant donc de se rendre à son université par exemple. L’objectif est donc bien de réprimer la résistance palestinienne en s’attaquant à la population dans son quotidien comme aux dirigeants qui mènent le combat pour la paix et la liberté en Palestine.

   Les Jeunes communistes félicitent l'admission de la Palestine à la CPI et les Etats de plus en plus nombreux à la reconnaître. Nous continuerons à dénoncer les exactions commises par l'état israélien et ses parodies de procès. Khalida Jarrar doit être libérée, ainsi que les autres élus et l'ensemble des prisonniers politiques qui ont pour seul combat la reconnaissance de leurs droits et de leur Etat. Nous appelons à la mobilisation la semaine du 13 au 19 avril sur la question des prisonniers politiques palestiniens et notamment le 17 avril, journée internationale des prisonniers politiques.

   Palestine libre, libres Palestiniens.

 

Liberté pour Khalida Jarrar - Député Palestinienne détenue illégalement par Israël.