MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Site National du MJCF

Site National du MJCF

Féminisme

 
 
 
 

Le monde du travail: un long combat contre l'inégalitée et la précarité au quotidien

Les femmes restent aujourd’hui en France, les principales touchées par les mesures gouvernementales sur l’emploi : travail précaire, travail partiel, difficultés à accéder à des postes à responsabilités, chômage massif… 85 % des temps partiels imposés et 80 % des bas salaires sont féminins. 

Pourtant, les femmes sont souvent plus diplômées que les hommes ! En moyenne, le salaire des Français est supérieur de 27% à celui des Françaises. Ces inégalités existent aussi, dans une moindre mesure, dans le secteur public. Des sanctions existent dans la loi de 2006 qui prévoit la suppression des écarts de rémunérations au plus tard le 31 décembre 2010 mais elles ne sont toujours pas appliquées. 

Aujourd’hui, les jeunes femmes qui veulent accéder à des métiers, jusqu’ici dit « métiers d’hommes », sont sans cesse obligées de se dépasser: c’est le parcours de la combattante.

 

La maitrise de son corps: un combat qui... continue

L’accès aux plannings familiaux, à la santé, le choix du moyen de contraception et de protection sont des droits fondamentaux pour la jeunesse. 

 

Pourtant, la fermeture des plannings familiaux, et la suppression des postes d’infirmières dans les lycées remettent en cause l’accès gratuit à la contraception. De plus Roselyne Bachelot alors ministre de la Santé, a fait voter en 2009 la loi Hôpital, Patient, Santé, Territoire (HPST) qui casse l’hôpital public. Adieu la proximité : Fermetures et concentrations des hôpitaux! Adieu également les actes chirurgicaux qui ne rapportent pas! ADIEU DONC LE DROIT A L’IVG ! 33% des IVG (Interruption Volontaire de Grossesse) sont réalisées dans le secteur privé. La réforme de l’Hôpital public a aggravé cette situation. 

Maîtriser son corps, c’est une liberté fondamentale pour la jeunesse, y compris des hommes ! En effet, un couple de jeunes en ces temps précaires, doit avoir la possibilité de fonder une famille quand il le souhaite. Cette loi n’engage pas seulement les femmes mais tout jeune qui subit les dures lois du capitalisme.

 

Violences: une lutte de tous les instants!

Les femmes sont les principales victimes de violences : sexuelles, physiques ou psychologiques. 

En Juillet 2010, la gauche, dont le PCF, porte un projet de loi basé sur la loi cadre rédigée en 2006 par le CNDF (Collectif National pour les Droits des Femmes). Malheureusement, la loi adopte les bases de ce projet en écartant les besoins nécessaires, car trop « coûteux » ou gênants, pour lutter contre les violences : formation des personnels (médecine, police, justice…), directive de l’UE sur les violences au travail, ouverture de centre d’accueil…