MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Site National du MJCF

Site National du MJCF

La vie du MJCF

 
 
 
 

Dans les départements

Les jeunes communistes sont organisés dans des groupes qui réunissent des jeunes d'un même quartier, d'un même lycée, d'un même centre d'apprentissage, d'une même entreprise, d'un même village, etc. Ils y dévellopent la rencontre, la réflexion, l'intervention, l'activité des jeunes et étudiants communistes. 

L'union de ville(s), lieu de souveraineté, est constituée des adhérents d'une ou plusieurs villes. Elle est réunit régulièrement en assemblée locale pour discuter le plus souvent possible, en fonction des centres d'intérêt divers de ses adhérents et prend ses décisions démocratiquement. Les jeunes communistes de l'union de ville se dotent d'autant de groupes qu'ils le trouvent nécessaire pour développer l'activité et l'intervention. Ils peuvent aussi se décider de se doter de collectifs thématiques permanent ou ponctuels. Les adhérents de l'union de ville élisent une coordination locale et un coordinateur local; comme toutes les instances du MJCF elle doit tendre à la parité. Cette coordination est chargée d'animer, d'impulser, de coordonner l'activité et de préparer les réunions de l'union de ville.

Les étudiants communistes se réunissent dans le secteur de l'Unions des Étudiants Communistes (UEC), qui est le lieu de souveraineté des adhérents d'un ou plusieurs lieux d'enseignement supérieur. Le secteur élit une coordination locale.

Les jeunes communistes d'un même département se regroupent au sein d'une fédération, qui permet l'échange entre les unions de ville, la construction d'initiatives départementales et le partage des orientations. La fédération est dotée d'un conseil départemental et d'un coordinateur départemental.

Au niveau national

Tous les 3 ans, les jeunes communistes se réunissent en congrès pour décider des orientations futures du MJCF. La discution se fait d'abord dans les conférences d'unions de villes, de secteurs, puis conférences fédérales, qui élisent la délégation pour le congrès national.

Le congrès national élit le conseil national.

Entre deux congrès, l'assemblée nationale des animateurs (ANA) est la plus haute instance du MJCF. Elle est convoquée, au moins une fois par an, par le conseil national, elle est composée de délégations des conseils départementaux, villes et secteurs et des conseillers nationaux. L'ANA est un moment de rencontre, de construction collective, de définition collective d'objectifs, dans le cadre des orientations du congrès, et sur la base de l'activité dans les unions de villes. Elle permet de faire des bilans, de construire des initiatives et campagnes nationales, d'approfondir des thématiques.

Le conseil national (CN) est l'organe de direction entre le congrès et l'ANA. Il se réunit plusieurs fois par an (environ tous les deux mois). Il fait vivre les orientations du congrès et les décisions de l'ANA. C'est un lieu d'échange et d'animation sur la base de l'activité des jeunes communistes et de l'actualité. Il est chargé d'aider les fédérations. Chaque conseiller national doit faire partager les débats et décisions du CN. Les conseillers nationaux élisent la coordination nationale et le secrétaire général.

La coordination nationale a en charge le bon fonctionnement du CN et se réunit toutes les semaines.

 

 

La coordination nationale

La Coordination nationale est chargée d'impulser et de coordonner l'activité au niveau national et de préparer les réunions du Conseil national.

Coordination nationale provisoire élue par le Conseil national du 12 mars 2016

Secrétaire Général : Camille Lainé

Coordinateur du Pôle vie des départements : Guénolé Fournet

Coordinateurs du Pôle bataille des idées : Julien Gaboriau et Pierre Moreno

Coordinateurs du Pôle moyen/vie-financière : Doric Curto et Gwenn Herbin

Coordinateur en charge des questions internationales : Thomas Roger-Moëllic

Secrétaire National de l'Union des étudiants communistes : Mathieu Bauhain

Coordinateur national à l'organisation de l'Union des étudiants communistes: Antoine Guerreiro

 

 

J'adhère